TMC
 

Identification






Mot de passe oublié ?
Les "jeunes" au travail

Déposé par Th. Merle le 27/10/2006 sur le Blog Bretagne B2B dans la catégorie Du cœur à l’ouvrage

Lors d’une rencontre organisée par l’association CAPE 137 le 19 octobre 2006 à Bain de Bretagne, Hervé Serieyx a su échapper aux lieux communs sur ce sujet important, l'intégration des jeunes au monde de l'entreprise, et partager un bel optimisme invitant à l’action.

Hervé Serieyx a commencé par expliquer pourquoi le lien entreprise - salariés peut de moins en moins être basé sur des relations stables et durables : l’impact des logiques financières des détenteurs de capital (effet en cascade de la loi américaine Sarbannes-Oxley) est non seulement sur les grandes entreprises contrôlées directement, mais aussi sur leurs fournisseurs directs et le 3e cercle d’entreprises « précaires ». La mondialisation impose aussi de prendre en compte nos voisins : 300 millions d’indiens auraient aujourd'hui un niveau de vie comparable au niveau occidental.
Il ne s'agit pas d'en conclure hâtivement que des relations stables et durables sont impossibles, mais qu'elles demandent un effort particulier.

Suit un constat sur « les jeunes », qui se sont habitués à penser par fragments (SMS et zapping), avec une certaine difficulté à construire un discours argumenté. Ce qui n’empêche pas une certaine constance, en particulier dans l’attrait pour l’argent.
J’aurais personnellement trouvé ces affirmations caricaturales si je n’avais pas eu récemment le témoignage de plusieurs enseignants pour me faire part des mêmes constats.

Alors, lorsque ces jeunes rencontrent l’entreprise pour y travailler, qu’est-ce qu’ils en attendent ?

  • une impression d’utilité de leur travail

  • une autorité légitimée par la compétence

  • la possibilité de pouvoir changer, donc d’apprendre

Et si leurs attentes ne semblent pas exprimées aussi clairement, l’entreprise peut-elle néanmoins les attirer et les fidéliser ? Oui, si elles savent :

  • porter un certain sens du travail, vécu et démontré dans les comportements au quotidien

  • bien choisir la personne qui accueille, « initie » à l’entreprise

  • montrer que dans l’entreprise les choses ne sont pas figées, que le « nouveau » n’est pas le seul à qui il est demandé de se mettre en question.

Hervé Serieyx a rappelé à plusieurs reprises : « ce n’est ni bien ni mal, c’est autrement [qu'avant] ».

Mais est-ce vraiment « autrement » ? Pourquoi les moins jeunes ne seraient-ils pas aussi exigeants ?

Si l’entreprise sait accueillir les jeunes, alors elle saura d’autant mieux fidéliser ses collaborateurs les plus utiles, ceux qui sont porteurs de sens, de compétence, de mouvement.

CAPE 137 : http://www.rennes.cci.fr/FicheInfo.asp?idrubriquefi=RFI00007&idfichinfo=IFI00156

Le site d’Hervé Serieyx : http://herveserieyx.nexenservices.com/

 
< Précédent

© 2017 TMC
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
Template Design by funky-visions.de & Open Log